Portage salarial ou micro-entreprise : Quel statut choisir ?

Votre décision est prise, vous démarrez en tant que freelance mais il vous reste à choisir votre statut ! Entre le portage salarial ou la micro-entreprise votre cœur balance ? Pas de souci, notre expert va vous expliquer en quoi ces deux statuts diffèrent.  

Retrouvez dans cet article une synthèse des avantages et inconvénients de ces deux solutions.  

Malgré leurs différences, sachez tout d’abord que ces deux statuts sont plutôt rapides à mettre en place et très flexibles. Vous verrez d’ailleurs à la fin de cet article que ces deux possibilités sont mêmes cumulables. 

Démarrer son activité en tant que porté ou en micro-entrepreneur ?

En quoi consiste le statut de micro-entreprise

Commençons par le statut de la micro-entreprise ; Il s’agit d’un régime fiscal simplifié permettant aux entrepreneurs de démarrer rapidement un projet de création d’entreprise. La future entreprise sera soit sous la forme d’une entreprise individuelle soit d’une EURL (moins courant). 

Sachez que ce régime est accessible sous la condition de ne pas dépasser un plafond de chiffre d’affaires annuel : 

En 2022, le plafond de chiffres d’affaires reste identique à celui de 2021 et s’établit à : 

  • 176 200 euros pour les activités de commerce et de fourniture de logement. 

  • 72 600 euros pour les prestations de service et les professions libérales. 

Les bénéfices sont calculés par l’administration fiscale, par l’application d’un abattement forfaitaire pour frais professionnels sur le montant des recettes encaissées. Un livre des recettes et un registre des achats suffit pour sa comptabilité, il n’y a pas d’obligation de production de comptes annuels. 

L’entrepreneur est affilié au régime social des travailleurs indépendants sous le régime micro-social simplifié, ses cotisations sociales sont calculées par l’application d’un taux fixe sur le montant des recettes encaissées déclarées mensuellement ou trimestriellement. 

Découvrez la solution de portage salarial

Abordons maintenant la solution de portage salarial, le freelance ne va pas en soit créer réellement une entreprise. Il s’agit en effet d’une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté d’une entreprise de portage salarial effectue une prestation pour le compte d’entreprises clientes. 

Un contrat de travail est conclu entre la société de portage salarial et le porté. Un contrat de prestation de service est conclu entre la société de portage et le client. 

Le portage salarial se situe donc à mi-chemin entre le salariat et la création d’entreprise. Attention ce statut n’est valable que si vous êtes dans une activité de service.  

En termes de facturation, c’est à la société de portage de facturer les prestations au client. Ensuite elle rémunère chaque mois le porté après déduction des commissions et frais de portage. 

Concernant son affiliation, Le salarié porté est sous le régime général de la sécurité sociale. Il perçoit le montant net à payer indiqué sur la fiche de paie, les cotisations salariales et patronales sont reversées aux organismes sociaux par la société de portage salarial. 

Enfin un point important à prendre en compte lors du choix de son statut, le salarié porté est couvert par l’assurance chômage.  

Vous savez désormais dans les grandes lignes les principales informations à connaitre lors du démarrage de votre activité.  

Quel statut vous convient le mieux entre micro-entreprise ou portage salarial ?

Comme expliqué précédemment, La micro-entreprise et le portage salarial sont différents l’un de l’autre, vous pouvez vous poser les questions ci-dessous pour y voir plus clair sur votre futur choix de statut :   

Souhaitez-vous créer votre propre entreprise  ?  

Le portage salarial permet de ne pas avoir d’entreprise à gérer puisque vous êtes salarié de l’entreprise de portage. C’est une solution intéressante si vous ne souhaitez pas gérer une entreprise du moins au début de votre nouvelle carrière d’indépendant notamment pour toute la partie administrative ce qui vous permet de vous focaliser sur votre cœur de métier. Cependant si vous souhaitez gérer votre entreprise, le choix se portera sur la micro-entreprise. 

Est-ce que vous avez une activité de prestations de service  ? 

Le champ d’application du portage salarial se limite aux activités de prestations de services. C’est de ce fait une des premières questions à se poser si vous hésitez avec ce statut puisque à l’inverse la micro-entreprise peut être utilisée pour n’importe quelle activité artisanale, commerciale ou libérale. Si votre activité ne consiste pas en de la prestation de services sur des contrats importants, vous devez vous orienter vers la micro-entreprise car le portage salarial ne sera pas adapté. 

Souhaitez-vous bénéficier de l’assurance chômage  ? 

Le portage salarial permet d’être couvert par l’assurance chômage et de bénéficier du régime général de la sécurité sociale. Si vous démarrez votre nouvelle activité d’indépendant, que votre mission se termine…Cette couverture sociale peut être intéressante. Le portage salarial vous sera conseillé. 

Quel statut me fait gagner plus d’argent  ? 

Le taux de cotisations sociales étant plus faibles et le fait de ne pas reverser de frais de gestion vous permet à priori de gagner plus d’argent avec la micro-entreprise ; Mais ce n’est pas toujours le cas puisque vous pouvez également choisir le portage salarial en calculant une rémunération similaire à un autre statut grâce à un outil de simulation en ligne.  

La création d’une micro-entreprise est  adaptée si vous avez une visibilité satisfaisante sur votre activité mais pas toujours la meilleure option par exemple si vous n’avez pas encore un portefeuille de clients ou une vision des projets et missions à venir. 

Evoluer, associer les deux statuts : Tout est possible !

Votre statut peut être amené à évoluer tout comme votre expertise en tant que freelance. Vous aurez toujours la possibilité d’évoluer vers une autre configuration, comme la création d’une société commerciale. Vous avez également la possibilité de combiner les deux statuts.  

Par exemple un porté ayant signé une convention de portage salarial est juridiquement employé par la société de portage. Il reste néanmoins libre d’exercer une activité à côté. De même pour le statut du micro-entrepreneur qui n’impose pas non plus de pouvoir exercer d’autre activité professionnelle, avec une autre forme de rémunération. 

Enfin si vous avez d’autres projets professionnels et que vous souhaitez arrêter l’un ou l’autre de ces 2 statuts. La procédure est simple.  

Du côté de la micro-entreprise, sa fermeture est très simple et peu coûteuse (sauf en cas de création d’une EURL, auquel cas il est nécessaire de procéder à une dissolution-liquidation). 

 Pour aller plus loin, découvrez notre livre blanc complet sur les différents statuts possibles lorsque l’on souhaite se lancer en indépendant. 

Partager

This site is registered on wpml.org as a development site.