Interview de Laure D., Experte scientifique

Le portage salarial: un système approprié au statut de consultant indépendant

Après avoir passé 15 ans en Afrique, Laure D. se voit confier une mission d’expert en gestion de projet sur un programme du Secrétariat ACP (groupe des Etats d’Afrique, Caraïbes, Pacifique). Basée à Bruxelles, le portage salarial lui apparait comme la seule alternative pour conjuguer indépendance et appartenance au système social français en tant qu’expatriée.

Titulaire d’un doctorat en Chimie atmosphérique obtenu à l’issue de ses études d’ingénierie chimie effectuées à Toulouse, Laure D. s’expatrie tout d’abord en Italie pendant 4 ans puis s’installe en Afrique pendant 15 ans. Elle travaille comme salariée détachée à l’étranger par le Ministère des Affaires Étrangères après avoir été affiliée à un centre de recherche international. Lorsqu’elle est sélectionnée puis retenue pour devenir consultante expert en Europe, se pose alors la question du statut à adopter.

« La Commission Européenne finance un certain nombre de projets gérés par des sociétés de consultance qui, elles-mêmes, sous traitent des consultants experts indépendants assurant l’assistance technique. Dans ce domaine d’activité, le statut de l’expert peut varier du salariat, à la création d’entreprise en passant par le portage salarial selon le type, le lieu et les conditions de la mission. C’est la situation qui prévaut. Dans mon cas, le choix du portage s’est fait pour des raisons de simplification administrative et pour pouvoir conserver mon rattachement au système social français. »

« Ventoris a su répondre la première à mes attentes »

« Expatriée de longue date, je n’avais pas de réelles connaissances en matière de création d’entreprise et décider de me mettre à mon compte me paraissait trop contraignant. Je me suis alors renseignée sur le portage salarial, qui n’existe pas en Belgique, et me suis donc tournée vers la France qui compte de nombreuses structures. Sur les 3 entreprises contactées, un peu par hasard, Ventoris fut la plus réactive. Ils ont mieux répondu à mes questions et m’ont vite proposé un service adapté à ma situation de détachée à l’étranger. Suite à mon arrivée en poste en octobre 2013, mon contrat de portage était concrétisé à peine deux mois plus tard. Le bureau d’études pour lequel je travaille, a signé une convention avec le Secrétariat ACP jusqu’en mai 2018 ; ce qui me donne une visibilité sur 3 ans. »

Un système avantageux et perfectible

Si le manque d’expérience en matière de portage questionne encore Laure D. sur certaines procédures ou des détails d’ordres techniques, elle se dit satisfaite du retour de Ventoris en termes de réactivité et d’efficacité en cas de besoin. Elle n’hésite d’ailleurs pas à conseiller une ancienne collègue encore en poste en Afrique, qui ambitionne de suivre prochainement la même voie qu’elle, à opter pour le statut du portage. Une solution alternative qui reste totalement appropriée aux consultants en constante mutation.

Experte scientifique, Laure D. met toutes ses compétences au service des entreprises et des organisations. Une expertise qui lui permet d’assouvir ses envies d’expatriation et d’indépendance d’autant plus faciles à réaliser désormais grâce au portage salarial.

Comme Laure, lancez-vous dès maintenant dans le portage salarial. Inscription gratuite

Sur le même thème du portage salarial, retrouvez également :

Partager

This site is registered on wpml.org as a development site.